Fly Like an Eagle – Steve Miller Band

Go on, take the money and run ! Steve Miller coche à peu près toutes les cases nécessaires pour réaliser un tube rock aux Etats-Unis : dynamique, carré, production impeccable, entêtant, familial. Fly Like an Eagle est une machine à hits selon les standards US. A partir de là, vous pouvez deviner si vous allez adorer ou détester.

Le Steve Miller Band a débuté à la grande époque du rock psyché de San Francisco dont il fut un fier représentant (la légende veut que son leader ait rejoint Frisco depuis son Texas originel dans un mythique bus Volkswagen et utilisa ses derniers dollars à son arrivée pour voir Jefferson Airplane). Il s’en éloigna progressivement, à mesure qu’il accumulait les succès populaires, notamment avec l’album The Joker. Le disque suivant, Fly Like an Eagle, sorti en 1976, est un vaste mélange de tout cela.

steve-miller_fly-like-an-eagleLe titre éponyme est probablement le plus créatif du disque, nettement psychédélique avec ses étranges montées de claviers et cette basse répétitive. On retrouve cette même composition musicale atmosphérique avec le titre suivant Wild Mountain Honey.

Symboliquement, la face B vire ensuite à la grosse production, et les tubes populaires s’enchaînent avec l’immense Take The Money and Run, ainsi que Rock’N Me. C’est de l’excellent rock californien, universel, qui a le don de mettre de bonne humeur, de donner envie de danser – et c’est déjà beaucoup.

C’est un album étonnant tellement on a l’impression d’entendre une variété de styles musicaux très différents. On a même droit à du delta blues, les excellents Mercury Blues et Sweet Maree (avec l’immense James Cotton à l’harmonica qui officia pour Howlin’Wolf et Muddy Waters, rien que ça) et hélas à un peu de pop langoureuse et dégoulinante tout à fait dispensable.

C’est le disque parfait pour découvrir la carrière de Steve Miller si besoin, avant de se plonger dans les débuts. Et il le faut ! On oublie parfois que Steve Miller, au-delà de sa capacité à ciseler des hits, est un artiste remarquable, qui eut la chance de croiser le chemin d’un certain… Les Paul et à peu près tous les grands bluesmen de l’époque dont les deux monuments cités plus haut. Il a aussi laissé une marque dans la musique californienne, et dans le renouveau de la scène de San Fransisco, on sent encore parfois son influence.

The Steve Miller Band – Fly Like an Eagle
Capitol, 1976
http://www.stevemillerband.com/
Dans le même genre : Peter Frampton, The Doobie Brothers, Tom Petty

Publicités