State of Play

state-of-play-2003State of Play est un thriller politique anglais, diffusé sur la BBC en 2003 sous la forme d’une mini-série de 6 épisodes, créée par Paul Abbott et réalisée par David Yates. Elle sera diffusée en France notamment en 2008 sur Arte sous le nom Jeux de Pouvoir.

Une équipe de jeunes journalistes politiques enquêtent sur une mort potentiellement liée à un scandale d’Etat. L’histoire tourne notamment autour des relations du principal enquêteur et d’un député, et plus largement des rapports troubles entre les médias et les politiques.

Dans le grand nombre de séries politiques qui ont été réalisées, State of Play sort du lot. D’abord parce que l’histoire est ramassée, courte et bien organisée dès le début. Elle parvient à allier suspense et réalisme. Si l’on met de côté un ou deux retournements dispensables, le scénario de Paul Abbott se tient admirablement. J’ai beaucoup aimé cette approche crue des liens entre journalistes et hommes politiques, forcément proches, parfois naïves, mais aussi mêlées de méfiance, de trahison et de mensonge.

D’autant que la série est portée par un casting remarquable : John Simm, David Morrissey, Kelly Macdonald, Bill Nighy, James McAvoy, qui incarnent tous des personnages profonds et crédibles. La réalisation n’est pas marquante mais parvient à créer tout du long une angoisse sourde qui tient en haleine.

Tout en dénonçant les errements des deux côtés de la barrière, ainsi que le pouvoir de l’argent qui s’impose aussi bien pour les journaux que les politiques, State of Play n’est pas caricatural. Elle est bien moins cynique et extravagante qu’House of Cards (version anglaise), et nous pousse à comprendre les personnages, avec leurs travers, c’est-à-dire dans leur humanité.

State of Play a été adapté au cinéma en 2009 et déplacé aux Etats-Unis – of course. Je n’ai pas vu le film, mais je recommande la mini-série originelle de 2003.

Publicités