Jesus Sons – Tres (2017)

Le groupe de San Fransisco – Los Angeles a publié un troisième album, après le premier disque éponyme, très garage, presque punk, en 2013 et Bring It on Home, blues-rock, en 2015. Tres est un vaste mélange de ces genres, mâtiné de rock californien, avec une très nette élévation de la production (qu’on appréciera ou regrettera) – à tel point que, grand fan des deux précédents opus, je n’aurais pas reconnu le groupe si on m’avait fait écouter les yeux bandés.

Il faut dire que les précédents disques ont été enregistrés live, en prise directe, avec un son volontairement sale, et cette méthode a clairement été abandonnée pour Tres.

Les titres (Release Me, Coast to Coast, Livin’ Easy…) sont toujours aussi efficaces, mais un peu plus lisses, un peu moins sauvages, en échange probablement plus accessibles. Plus étalé, plus psyché, Feel Alright (That Bottle), joyeusement bordélique, n’est pas sans rappeler les Doors. D’autres morceaux, comme Visalia, sont bien plus classiques (dans un genre de sous Rolling Stones) à mon sens moins intéressant.

[N’ayant pas trouvé de vidéo du dernier disque, ce morceau est issu de Bring it on Home]

Jesus Sons professe de la bonne musique, variée et mouvante d’un album à l’autre. Difficile de savoir si le groupe se cherche un son et un style ou s’il explore volontairement la vaste palette du rock américain.

Je trouve que Jesus Sons excelle surtout dans un style de blues, un peu garage un peu country, qui carbure au whisky, bière de mauvaise facture et clopes, qu’on retrouve sur Feel Alright mais qui était plus présent dans leur précédent album.

Les amateurs de rock californien trouveront leur bonheur avec Tres, les fans de rock blues au son garage sont invités à écouter les précédents disques.

Jesus Sons – Tres
Mock Records – 2017
https://jesussons.bandcamp.com/
Dans le même genre : The Spyrals

Publicités