Lord of Illusions Clive Baker

Lord of Illusions de Clive Baker (1995)

Troisième et dernier film de Clive Baker, Lord of Illusions raconte l’enquête du détective Harry D’Amour dans le milieu de la prestidigitation et de la magie. Harry est chargé de la protection du célèbre magicien Philip Swann, mais ce dernier meurt sous ses yeux pendant un numéro. Le détective suspect d’abord la femme de ce dernier, avant que son enquête ne le mène vers une théorie beaucoup plus inquiétante…

Clive Baker est un touche à tout. Tour à tour écrivain, plasticien, dramaturge, sculpteur, comédien, il fut un acteur majeur du splatterpunk. Ce mouvement qui a émergé aux milieu des années 80 rajoute une pincée de nihilisme punk à l’horrifique pour le remettre au goût du jour. Clive Baker s’est fait connaitre avec sa série de nouvelles Livres de Sang, dont les premiers volumes sont sortis en 1984, encensés par Stephen King lui-même. Il a ensuite explosé avec le film devenu culte Le Pacte, Hellraiser (1985). Le succès sera de courte durée : ses métrages suivant Cabal (1990) et Lord of Illusions ne rencontreront pas le même écho auprès du public. Ces films seront même coupés au montage par la production, ce qui a surement contribué à éloigné Baker de la réalisation, puisqu’il n’a pas réalisé d’autres métrages depuis…

Lord of Illusions est un film noir qui sombre peu à peu dans fantastique et l’horreur. Bien filmé, il pêche par ses effets numériques datés qui peuvent faire sourire aujourd’hui, ainsi que par quelques faiblesses de rythme. On passe outre grâce à la générosité du film. Si Baker nous mène sur des fausses pistes et autres illusions pour nous égarer, il comble également toutes nos attentes. A ce titre le final grand guignol est assez jouissif. Impossible aussi de ne pas mentionner la présence de l’acteur Scott Bakula, connu pour son rôle dans Code Quantum, qui porte le film à lui tout seul et délivre sa meilleure prestation. Il est accompagné de la sublime Famke Janssen que le grand public découvrira un an plus tard dans GoldenEye. Si Lords of Illusions ne jouit pas du même succès d’estime qu’Hellraiser, il n’a pourtant pas à rougir devant son aîné et se révèle tout aussi divertissant.

C’est le moment idéal pour redécouvrir ce film mésestimé, car l’éditeur Le Chat Qui Fume vient de le ressortir dans une très chouette édition intégrale, jusqu’alors inédite en France. Le digipack contient le film en BluRay et DVD, ainsi que de nombreux bonus dont un making of, L’Illusion de la Réalité, d’une heure. Et une présentation de l’oeuvre de Baker par Guy Astic de 45 minutes. Si vous êtes fans de Code Quantum, de films noirs et de Clive Baker ou plus généralement de bons films fantastiques, on vous conseille de vous jeter dessus !

Lord of Illusions DVD BluRay Chat qui Fume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s