Etrange festival 2018 Forum des Images

Libérez votre première quinzaine de septembre, l’Étrange Festival est de retour !

Nous sommes en 2018 après Jésus-Christ. Toutes les salles obscures sont occupées par les blockbusters hollywoodiens et les comédies franchouillardes… Toutes ? Non ! Un petit festival d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les spectateurs des salles retranchées 500, 300, 100 et 50.

Et oui, comme chaque septembre, l’Étrange Festival reprend ses quartiers au Forum des Images pour nous proposer une sélection de films improbables et audacieux. Tout le programme est à retrouver sur leur site ici. 

En essayant d’être court, il y aura en ouverture le film Anna & The Apocalyspe, rencontre entre La La Land et le film de zombies, et The Man With The Magic Box pour clôturer le festival avec ses voyages temporels.

Entre temps, on aura le loisir de découvrir Amalia, d’Omar Rodriguez Lopez, qui ne doit jamais dormir pour avoir le temps de faire des films en plus de sa participation à At The Drive-Inn et ses nombreux autres projets musicaux. L’Étrange Festival nous avait déjà permis de découvrir son film précédent, Los Chidos, et si celui-ci est du même niveau c’est à ne pas manquer.

Pour les gens en manque de Nicolas Cage, Mandy dont on vous parlait il y a peu, sera également de la partie. Il y en aura aussi pour les fans de science-fiction avec Life Guidance et Perfect, d’action de haute volée avec Buybust, tandis que le fantastique sera défendu par May The Devil Take You ou The Field Guide to Devil. Amateurs de thrillers, pas d’inquiétude, vous en aurez aussi pour votre argent. Pareil pour les amoureux du ballon rond avec le loufoque Diamantino.

diamantino Étrange Festival 2018

On notera aussi la présence de Killing, nouveau film de Shin’ya Tsukamoto réalisateur de la trilogie cultissime Tetsuo. Côté films WTF, on vous laisse avec le pitch de Fags in the Fast Lane :

Sir Beauregard, super-héros gay, part avec son équipe à la recherche d’un pénis en or qui appartenait à sa mère et qu’une bande de monstres de foires a dérobé.

La partie polémique du festival sera animée par le dernier Lars Von Trier, The House That Jack Built, ainsi qu’Utoya, 22 juillet qui revient sur le plus grand massacre connu par la Norvège depuis la seconde guerre mondiale. Le quota français sera lui rempli avec Bruno Dumont (Coincoin et les Z’Inhumains), Benoit Delépine et Gustave Kervern (I Feel Good) ainsi que Gaspar Noé (Climax).

Si vous en avez déjà marre c’est dommage, car il y aura aussi des cartes blanches de Jackie Berroyer, Pakito Bolino et des focus sur les oeuvres du kazakhstanais Adilkhan Yerzhanov et de l’iranien Shahram Mokri. Enfin, pour les amoureux du soleil levant, les films du plus vieux studio japonais, la Nikkatsu, récemment réédité par Bach Films seront projetés sur grand écran…

Nikkatsu Etrange Festival Bach Films

Bref, pas si courte au final cette présentation, mais que voulez-vous… quand on aime, on ne compte pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s